Forte hausse du salaire minimum

Le gouvernement prévoit une hausse de 3.3 % du salaire minimum dès octobre.

Le 1 er août, le comité central de réflexion sur le salaire minimum, organe consultatif rattaché au ministère du travail (koseirodosho), a donné son avis définitif sur la revalorisation du salaire horaire minimum qui passera à 961 JPY en moyenne au lieu de 930 JPY actuel. L’augmentation sera de 3.3 % en un an et s’appliquera dès octobre.  Il s’agit de la plus forte hausse salariale dans l’histoire du Japon.

Cette décision tient compte du taux d’inflation actuelle dont la progression est fulgurante. Les entreprises doivent augmenter leur productivité pour pouvoir dégager suffisamment de bénéfices et absorber cette hausse.

Continuer la lecture de « Forte hausse du salaire minimum »

Une levée progressive du confinement

une-levee-progressive-de-confinement
copyright https://iwj.co.jp

Le premier ministre Shinzo ABE a ordonné une levée progressive du confinement de 39 préfectures sur 43 que compte l’archipel.

Avec 15905 cas de contaminations et 696 morts du Covid 19 à la date du 13 mai , Le Japon est le pays  qui dénombre le moins de victimes parmi les pays du G7.

L’état de catastrophe sanitaire maintenu dans les grandes villes

 Lors d’une conférence de presse tenue le 14 mai, le premier ministre japonais a confirmé la levée progressive du confinement pour 39 préfectures y compris celles d’Ibaraki, Gifu, Aichi, Ishikawa et Fukuoka qui faisaient l’objet jusque-là d’une surveillance renforcée. En effet, pour ces préfectures, le gouvernement a pu y mettre en place des mesures capables de contrer les nouveaux clusters de contagion, y mettre sur pied un système de soin efficace et de dispositifs de dépistages opérationnels.

Toutefois, l’état de catastrophe sanitaire sera maintenu dans la capitale et les préfectures abritant les  grandes agglomérations. Ainsi le confinement sera toujours en vigueur à Hokkaido, Tokyo, Kanagawa (ville de Yokohama), Saitama, Chiba, Hyogo (ville de Kobe)  Kyoto et Osaka.

Shinzo ABE a souligné que le pays compte moins de 100 nouvelles personnes contaminées par jour, soit moins de 70% en un mois, et a félicité au passage l’effort consenti par tous les Japonais pour atteindre ce résultat.

Déconfinement de la capitale, un casse-tête pour le gouvernement

Les localités exclues de la levée du confinement, y compris la capitale Tokyo, restent un problème de taille par leur importance économique. En effet le gouvernement souhaite aller vite et lever les restrictions « dès le 31 mai si l’évolution de la situation le permet» et selon le rapport  des experts attendu pour le 21 mai. Tokyo qui est en première place des villes contaminées avec 203 cas de contaminations fait l’objet d’une attention particulière. Les experts seront appelés à se prononcer sur son cas  dans un délai de une à deux semaine au plus tard. Aussi les préfectures limitrophes de Chiba, Saitama et Kanagawa par la densité du mouvement de population entre la capitale seront considérées comme une seule entité faisant partie du grand Tokyo selon le point de vue du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire.    

Continuer la lecture de « Une levée progressive du confinement »

Covid 19, les restaurants et les commerces prennent les précautions

Covid 19, les restaurants et les commerces prennent les précautions afin de rassurer les consommateurs.  Ainsi, les grandes enseignes de chaînes revoient leurs services en tenant compte des précautions sanitaires. Le Japon compte 668 contaminés et 17 morts.

Traiteurs, fin de la vente en vrac  

Covid19, les restaurants et les commercent prennent les précautions
copyright https://o-uccino.com

Les condiments et les petits plats ont cessé d’être vendus au poids dans les rayons traiteurs des hypermarchés de l’enseigne AEON (67.5 milliards EUR CA , 21000 magasins, 580 000 employés au Japon et en Asie)  mais mis sous emballage transparent individuel. Idem pour les brochettes de yakitoris. Les clients ne les trouveront plus étalées à nues dans les rayons de traiteurs mais rangées soigneusement dans des barquettes transparentes à usage unique.  Au rayon boulangerie, on prend soin d’emballer chaque pain individuellement sous plastic.

 Quelques 500 hypermarchés et les kombini (enseigne MINISTOP) du groupe, ont adopté ces mesures depuis fin février. Le but est d’empêcher les clients d’entrer directement en contact avec les aliments exposés.   

La restauration en libre-service impactée  

Même son de cloche dans la restauration rapide en libre-service. En conséquence, chez Mr DOGHNUTS, géant japonais du fastfood, spécialiste des beignets appartenant au groupe DUSKIN (1.3 milliards EUR CA, 3813 employés), les employés prennent soin d’emballer les aliments exposés en libre-service individuellement.  Les plateaux individuels et les pinces qui servent aux clients de choisir librement leurs produits avant de passer à la caisse, sont lavés et désinfectés après chaque usage. Ces mesures ont été introduites dans la quasi-totalité des 750 restaurants de la chaîne.

Continuer la lecture de « Covid 19, les restaurants et les commerces prennent les précautions »